La Roche Derrien

LA ROCHE DERRIEN

Située dans les Côtes d'Armor en Bretagne, la ville de la Roche Derrien est une petite cité de caractère, d'environ un millier d'âmes. Hormis son caractère très accueillant, elle est riche en histoire et possède notamment une belle chapelle : la chapelle de Notre-Dame du calvaire. La cité est située sur un ancien site Gallo-Romain, elle est le lieu de combats au moment de la guerre de succession de Bretagne, qui oppose Jean IV de Montfort et Jeanne de Penthièvre. La ville tombe aux mains des Anglais en 1345 et est délivrée par Bertrand Du Guesclin en 1357.

Plus d'informations sur la région et notamment sur le Trégor : http://www.legitedelarochederrien.fr/

La chapelle Notre-Dame du Calvaire

Cette chapelle a été déplacée de la vllle de Lanion à La Roche Derrien en 1866. Les pierres ont été numérotées au départ afin de permettre sa reconstruction à l'identique. On y trouve une statuaire très riche en symboles.

L'EGLISE SAINTE-CATHERINE D'ALEXANDRIE

L'église Sainte-Catherine d'Alexandrie reflète un passé riche, où la qualité de la statuaire rivalise avec la beauté et la qualité des vitraux.

Cette église est richement dotée : grand orgue de tribune daté de 1847, vitraux, retables, peintures, culs de lampe, gisants, gargouilles ... Il y aurait même paraît-il un souterrain sous le clocher.

Sa construction remonte à la moitié du XIIIe siècle. Elle subit la guerre de succession qui a lieu entre Français et Anglais en 1345. Elle est fortifiée par Olivier de Clisson en 1394, qui décide d'en faire une forteresse, fortifcations que l'on peut observer dans les angles.

E.Le Barzic : "1351 - Charles de Blois revient en Bretagne collecter le prix de sa rançon. Il s'établit à la Roche d'où il fait son célèbre pèlerinage à Tréguier pour rendre honneur à saint-Yves, nu-pieds sur la terre gelée, sommairement habillé et portant un reliquaire. Il fit continuer à ses frais la construction de notre église commencée au siècle précédent."

Symboles alchimiques évidents sur cette Vierge aux couleurs d'un bleu et pourpres profonds.

Sainte-Catherine d'Alexandrie et ses attributs traditionnnels.

L'orgue de tribune

De style renaissance, il est acquis auprès de la cathédrale de Saint-Brieuc en 1848, il aurait été apporté de Westminster en 1540. Plusieurs améliorations ont été effectuées depuis son acquisition. Il a été restauré en 1995.

Le martyr de Sainte-Catherine d'Alexandrie

Il y a de fortes probabilités pour que Sainte-Catherine d'Alexandrie ait été "confondue" volontairement avec Hypatie d'Alexandrie. Personnage remarquable, philosophe et astronome massacrée par des Chrétiens fanatisés, en 415. Elle fut selon certaines sources démembrée et décapitée. Crime embarrassant qui conduisit probablement à la création d'une légende sur la sainte. L'église a aujourd'hui encore, de nombreux doutes sur l'origine de la sainte et a enlevé son nom du calendrier officiel Catholique. (Voir le film Agora)