Justice

Jacques Hylae

Voilà ce que Fulcanelli nous dit sur la "justice" :

 

« En ce qui concerne la valeur pratique des attributs affectés à la Justice, lesquels regardent le travail hermétique, l'étudiant trouvera par expérience que l'énergie de l'esprit universel à sa signature dans le glaive, et que le glaive a sa correspondance dans le soleil, comme étant l'animateur et le modificateur perpétuel de toutes les substances corporelles. C'est lui l'unique agent des métamorphoses successives de la matière originelle, sujet et fondement du Magistère. C'est par lui que le mercure se change en souffre, le souffre en Elixir et l'Elixir en médecine, recevant alors le nom de couronne du sage, parce que cette triple mutation confirme la vérité de l'enseignement secret et consacre la gloire de son heureux artisan. La possession du souffre ardent et multiplié, masqué sous le terme de pierre philosophale, est pour l'adepte ce qu'est la trirègne(1) pour le pape et la couronne pour le monarque : l'emblème majeur de la souveraineté et de la sagesse. »

 

(1) Tiare papale ou triple couronne.

 

Les demeures philosophales – deuxième livre - page 250

La justice

Détail sur le soleil figurant sur le pommeau du glaive.